Dame royale

dame de pique
Effectivement, j’ai été sotte et naïve, mais vous ne m’y reprendrez plus !

J’ai compris votre danse obscure, le jeu cruel que vous menez avec vos valets piquant et sanguinolant. Maintenant, je vais moi aussi m’immiscer dans ce ballet et apprendre vos pas. Je battrais la mesure mais de temps à autre, au gré de mes envies, je rajouterais une note à la partition. Afin de vous voir trembler devant cette fausseté qui dissone votre si belle symphonie.

 La Dame à fleur verte que je suis, n’a que faire du roi des lances que vous êtes. Vous avez réveillé ce que j’ai voulu laisser endormi, apprenez une chose : Au jeu de la force subtile, je suis et serai meilleure que vous.


My. 

0 commentaires: