La Rédemption


Tristesse

Tic-tac, tic-tac, tic-tac…



Le son du temps qui passe inexorablement, celui que je n'entends plus. Je vous sais, vous autres ayant peur de la mort, êtres éphémères se consumant le temps d’un souffle. Vous avancez sans vivre, vous enthousiasmant pour des vanités, qui vous donnent l’illusion de posséder et ainsi d’exister. Seulement voilà, vous avez perdu les seuls choses qui font de vous de vrais Humains, ce rubis de chair sanglante et cette capacité à choisir entre le Bien et le Mal. Oui, ce fameux libre arbitre qui a valu tant de guerre entre le Ciel et les Ténèbres.


Pourtant, depuis quelques générations déjà, le Ciel, la Terre et les Enfers ce sont rendus comptes que plus vous évoluez plus vous devenez des monstres assoiffés de pouvoir. Vous détruisez tout ce qui s’oppose à vous. Vous avait été maudit par le très Haut, qui vous a renié, et dorénavant, même le seigneur des ténèbres, vous blâme et vous tourne le dos. Vous n'avez aucune loyauté, aucune fidélité et aucune empathie. Même Gailla, la Mère nourricière de toutes les mères, vous condamne et tente de vous chasser de son sein.


Durant des siècles, j'ai combattu pour vous, pour votre liberté, pour que vous puissiez vivre en paix sur cette Terre. Mais maintenant, je suis en guerre contre vous. Je sais ce que vous êtes ! Vous êtes ces monstres, capables de tuer des millions de vos semblables sans aucun remords. Vous êtes des créatures capables de voir mourir l'un des vôtre, sans que cela vous choque outre mesure. Vous êtes ceux voulant absolument tout contrôler, tout avoir, quitte à décimer des espèces entières. Ah oui, c’est vrai ! Vous êtes des créatures intelligentes possédant une âme. Je dirais plutôt : Vous n’êtes rien ! Vous avez perdu foi en vos âmes et en vous-même. 


« Existe-t-il un moyen de vous faire entendre raison ? »


Malgré tout, j’ai vu que certains étaient capables de révéler leur noblesse d'âme, face aux pires horreurs, devenant ainsi des personnes dignes.


« L'heure approche ! »

 Tic-tac, tic-tac, tic-tac…



Je vous apporterez ce chaos! Je laisserai semer la douleur et l'horreur, afin que vous pussiez montrer cette noblesse d'âme que j’entrevois parfois : seuls ceux qui en feront preuve gagneront le repos éternel dans l'Eden ! En revanche, pour les autres, la damnation s'abattra de telle façon que le temps ne passera que dans la douleur et la souffrance.


Vous n'êtes que des êtres stupides ayant besoin d'un guide pour vous montrer le chemin. Alors je le serai, mais je n'accorderai aucun pardon, nous avons trop longtemps pardonné vos agissements.


« Nous avons trop pleuré pour vous ! Vous voilà prévenu ! Que comptez-vous faire maintenant que je viens à vous ? »



My.