La Haine

La Haine

Je me présente, avant humain et maintenant démon sombre. Je suis seul sur les hauteurs de la montagne de mes songes. Il neige, chaque flocon représente chacune de mes pensées assombrissant mon cœur. Cet organe qui perdit sa couleur rouge pour se métamorphoser en diamant noir.

J’admire le blanc qui s’étend à perte de vu. Parmi tous ces points lumineux tombant du ciel, je la distingue, elle, femme à l’âme pure. Elle qui avait ce regard bleu profond et ces ailes immaculées. Je l’ai aimée malgré tous nos paradoxes. Elle avait suivi le fil d'argent reliant nos deux cœurs et avait traversé le miroir de son âme pour me rejoindre.
Mais voilà, tu me l'as arraché, toi archange vicieux, brûlant du feu de la jalousie. Tu enviais ce qu'elle était. Tu la voulais mais elle t’avait fui. Tu la désirais mais elle te haïssait. Alors, une nuit de pleine lune, tu lui dérobas son âme en transformant ses ailes blanches en plumes rouges.

Ainsi, quand elle pleurait, c'était ton sang qui coulait le long de ses joues. Elle connut la faim. Une faim qui tourmentait ses entrailles et son esprit au point qu'elle avait fini par boire l'élixir de l'immortalité. A cause de cela, elle fut bannie par ses pairs et retenue à jamais prisonnière dans un caveau au plus profond des abysses de l'Enfer. Personne ne l’avait secourue malgré tout son amour pour le Ciel et la Terre. Ils l’avaient jugée coupable et l’avaient punie.

A présent qu'elle n'est plus, c'est la haine qui me remplit de son essence ! 
Je hais ces humains peureux et vindicatifs. Je hais ces anges hypocrites en quêtent de pouvoir. Le monde se dessine à leur image. Monde monstrueux où la différence est bannie et où chacun veut être le maître incontesté de la vie. Terre que Dieu a maudite et que le Diable a fuie.

Qui voudrait de ce monde ?
Alors moi, je promis à mon aimée de détruire ce monde et d'en faire un enfer.
N'ayez pas peur, bientôt vos cauchemars prendront la place de vos rêves.

Moi, la Haine, je m'en assurerais !


My.


My